Encyclopédie des aliments · Sachez ce que vous mangez!



Vous ici: BoissonsBoissons alcooliséesVin




Le Portugais bleu est un cépage rouge, qui malgré son nom ne se retrouve pas plus au Portugal que dans le reste de la péninsule ibérique. On suppose qu’il provient du Sud-Est de l’Europe et plus précisément de la région du Danube. En Allemagne, c’est vers 1800 que le Portugieser a été cultivé pour la première fois dans la région de Bad Dürckheim. Aujourd’hui, il représente environ 4,5 % du vignoble allemand, principalement dans les régions viticoles de Palatinat et de Hesse rhénane. En Autriche, il est plus connu sous le nom de Blaue Feslauertraube ou encore Badener, tandis que les Hongrois le désignent par le nom de Kék oportó.

Lorsque les viticulteurs cèdent à la tentation d’un gros rendement à l’hectare, ce cépage donne des vins simples, frais et avec peu de corps, mais d’une jolie couleur rubis. Ce sont alors ce que les Allemands appellent des Schoppenweine, vins de table ordinaires, mais de caractère agréable, souvent servis en carafe dans les restaurants et bistrots, comme, pour citer un autre exemple, ceux issus du cépage Trollinger quasiment inconnu à l’étranger mais qui représente presque un quart des vignobles au Wurtemberg. Certains prétendent même que ces vins ne sont pas dignes d’êtres bus purs mais tout juste bons à faire de la Schorle, c'est-à-dire un mélange pour moitié de vin et d’eau gazeuse, très rafraîchissant. Si en revanche les viticulteurs limitent la quantité, ils arrivent à obtenir avec le portugais bleu des vins fruités d’assez bonne qualité, avec un certain potentiel de garde. Producteurs et marchands parlent alors d’arômes "discrets" ou "décents", sans toutefois se résoudre à les définir plus précisément. Les meilleures productions, elles, présentent une touche aromatique distincte de fraises ou de fruits des bois.


↑ top · Index


Suiveur moi

foodlexicon.org @ google+:



↑ top · Index


Ladezeit: 0.005645 Sekunden